Inscrivez-vous sur Rankinghero pour suivre PAT. Partager :
PAT
PAT
Suivre

Et vous alors ?

Rejoignez RankingHero pour découvrir votre HeroScore !

PAT

est un fan de poker, un aspirant joueur de poker qui contribue souvent

Score Poker : 0

Popularité : 7 330

Contribution : 8 089

15 419
Distinctions
1
Passionné
1
Homme-Capuche
1
Marathonien
1
Nerfs d'acier
1
Superstitieux
Historique d'activités
PAT a aimé le post de Elena RKH
1 oct. 2016
PAT a aimé le post de zebezt
19 juin 2016
PAT a aimé le post de thierry75011
8 juin 2016
PAT a aimé le post de Elena RKH
7 juin 2016
PAT a aimé le post de Barriere Poker Tour
6 juin 2016
PAT a commenté le post de Rémi Rkh
30 juin 2016
PAT a commenté le post de zebezt
19 juin 2016
PAT a commenté le post de Barriere Poker Tour
14 juin 2016
PAT a commenté le post de Barriere Poker Tour
10 juin 2016
PAT a commenté le post de Barriere Poker Tour
6 juin 2016
Derniers profils suivis
PAT
Suivre

Dans les starting block pour le Monster Stack WSOP 2016  de demain !

En route pour Paris

 

:o)

Bonsoir,

 

ca y est buy-in dans la poche pour le WSOP Monster Stack du 19-20 novembre au cercle Clichy... hâte d'y être !

Merci

il en faudra... un peu

#BPTToulouse

Bonjour,

 

En direct de Toulouse pour ce magnifique BPT, nous voici donc arrivés à la bulle de cette Table Finale de ce Main Event : nous sommes 10, la TF sera effective à 9.

Hormis les « vilains » totalement inconnus de notre table, sont présents

Liv Boeree , Patrick Antonius, Pedro Canali et moi-même.

 

Les blindes sont de 1000/2000 ante 100.

 

Pédro UTG relance à 6800 : les vilains foldent sans hésitation, toujours contents de n’avoir que cette option et prient pour ne pas toucher un semblant de main viable avant la nomination du « bubble man « ou «  bubble woman «  (parité oblige !)

 

Liv Boeree  au bouton, après une hésitation de 20 secondes, paye la relance.

 

Patrick Antonius complète la petite blinde de 5800.

 

A la BB, en respectant un rituel établi, je regarde ma première carte : derrière mes lunettes de soleil, ma pupille se dilate de plaisir en découvrant un as de pique. Je retourne la seconde en espérant y trouver une tête pour pouvoir me mêler à la fête avec une prémium : l’as de trèfle se montre furtivement…. Je vérifie l’ensemble afin d’être sûr que ce n’est pas un 4 qui s’est glissé pour anéantir la furtivité de cette fameuse American Airline. Je ne veux pas ratisser trop large avec cette main : je décide de relancer : déjà 23400 dans le pot…. J’annonce un monstre par un raise significatif : 14900.

 

Etonnement de Pédro : agacé, il jette sa main en maudissant mon manque de respect : « tu pourrais être hostile avec un minimum d’élégance « …

quel acteur ce Pédro !

 

Liv Boeree, quant à elle pose un jeton sur ces cartes : signe qu’elle souhaite réfléchir, arrêter le temps…. Une image me vient à l’esprit : son pseudo « Iron Maiden » ; je me réjouis de ne jamais me retrouver en face des personnages des pochettes de vinyl à l’esthétique si fascinante !

Elle finit par payer, je la sens hésitante.

 

Il reste Patrick : ce joueur solide, habitué des cash-games, reste impressionnant avec une poker face à faire pâlir un menhir de l’alignement de Carnac… Un bref coup d’œil : il ne souhaite pas que le coup en reste là. Il paye les 14900.

 

Le pot est de 52500. Je fais mentalement le compte de ce qu’il reste de mon stack : 95,000. Celui de Liv est de 120,000 quant à Patrick il est égal au mien.

 

Après avoir toussé et s’être redressé sur sa chaise, le croupier fait son œuvre : le flop arrive.

Dame de pique, roi de trèfle, as de cœur.

 

Patrick regarde le Board : impassible, il checke…. Pourquoi ce checke ? celà marquerai-t-il la faiblesse de son jeu ?

Je le vois avec une paire en main.

 

S’il a une paire de valets en main, ne voulant pas voir un dix arriver qui ferait une quinte  sur ce Board rainbow, je décide de miser : 29800… j’affirme que j’ai bien un monstre en main, en même temps, je me dis pourquoi miser si j’ai les nuts pour le moment ? Je me rassure en me disant qu’il reste encore 2 joueurs ; je souhaite isoler…

 

Liv, semble intéressée par ce flop : après m’avoir observé pendant 1 minute, je finis par lâcher son regard…. Instantanément, elle annonce All-in : je

manque d’air…

 

Pédro esquisse un sourire du joueur ravit d’avoir lâcher sa main précédemment.

 

Patrick, ayant déjà rencontré Liv dans d’autres tournois, semble avoir deviné son range de mains : il m’observe… trois longues minutes se passent : All-in.

 

172,500 dans le pot : tout se bouscule dans ma tête, la tension est palpable...

Le silence règne sur la table : le temps s’arrête…

Je reste seul face à mon pire ennemi : moi-même.

Après 4 minutes d’un brainstorming épuisant : j’annonce également un All-in et porte le pot à la somme monstrueuse de 292,800.

 

Liv a compris qu’elle était battue : elle découvre une paire de 10.

Patrick la suit en affichant une paire de valets. (good read !)

Je montre ma paire d’as.

 

La table retient son souffle : mon rythme cardiaque augmente au-delà du raisonnable…

Le croupier brûle une carte : la Turn, le 10 de carreaux.

 

La maudite, pourquoi moi ? , j’ai l’impression d’être enseveli sous le contenu d’une remorque d’un 38 tonnes !

 

Liv lève les sourcils et apprécie la situation quelque peu inattendue avec son brelan… mais comprend qu’elle est battue avec la quinte de Patrick.

 

Patrick quant à lui, nous gratifie d’un trop rare mais compréhensible sourire …

 

Je me liquéfie : mon brelan d’as ne pèse pas lourd face à cette quinte

 

La River posée délicatement par le croupier présente une carte si inattendue qu’elle me coupe littéralement la respiration : la table se lève… je reste littéralement clouer sur ma chaise !

 

Patrick, il me lâche un « nice hand» et me félicite d’une poignée de main virile.

Liv même après avoir été déstackée (reste 25000 de jetons) me sourit et me salue de la main façon check sur le tapis; le fair-play fait partie intégrante des grands joueurs : ils en font partie.

 

Je me lève, le respect s’impose… une victoire ne fera jamais de vous un xcellent joueur de poker.

 

La bulle éclate, la salle applaudit…

 

L’important n’est pas que vos rêves s’accomplissent : l’important est de rêver.

 

Toulouse, je te dis rendez-vous vendredi prochain : un tournoi quel qu’il soit reste un événement… je souhaite en faire partie.

 

Merci de m’avoir lu, j’espère que vous y avez trouvé autant de plaisir que j’en ai eu de l’écrire.

 

Merci pour le jaime

Merci pour avoir apprécier mon post

Encore un effort pour ravir la première place !

 

:o)

Partager